Qu’est-ce que le dopage ?

Le football est le sport collectif qui compte le plus grand nombre de pratiquants. La mise en place de contrôles de dopage efficaces est par conséquent une obligation.

doping__laboratory.jpg

Selon les statistiques de l’Agence mondiale antidopage (AMA), environ trente mille contrôles sont ainsi effectués chaque saison dans le football. Les résultats positifs sont rares ces dernières années, avec moins de 0,45% des joueurs déclarés dopés (0,42% en 2011, 0,40% en 2012, 0,29% en 2013 et 0,20% en 2014). 

L’objectif de la FIFA est donc clair : le football est et doit rester un sport propre !

Mais qu’est donc exactement le dopage ? Ce terme est notamment défini par des institutions telles que l’AMA ou le Comité international olympique (CIO). Dans sa version simplifiée, il recouvre la prise de substances interdites ou le recours à des méthodes interdites dans le but d’améliorer les performances sportives. 

referee_red_card_2.jpg

Le dopage est interdit dans le sport ! Pour les athlètes, le dopage et l’abus de médicaments présentent des risques importants pour la santé. De plus, le dopage entraîne l’inégalité des chances, ce qui est incompatible avec la notion de fair-play dans le sport.

!

IMPORTANT : Dans de nombreux pays, le dopage est puni par la loi. Si en Allemagne, par exemple, les cas de dopage sont gérés par les tribunaux sportifs et ne peuvent donc entraîner que des sanctions d’ordre sportif (déchéance de titres et victoires, suspensions, etc.), d’autres pays n’hésitent pas selon les faits reprochés à infliger des peines de prison.

La lutte contre le dopage à la FIFA

Lorsque la FIFA a commencé à effectuer des contrôles de dopage en 1966, elle comptait parmi les premières institutions sportives de la planète à prendre des mesures concrètes afin de combattre le phénomène et informer de ses dangers. 

L’investissement de la FIFA dans la lutte contre le dopage est colossal : le coût d’un seul contrôle revient en moyenne à mille dollars (US) pour l’organisation, l’exécution, l’analyse et la gestion de la procédure. En raison du nombre de contrôles menés dans le football, la somme investie s’élève donc chaque année à trente millions de dollars environ.  

La stratégie antidopage de la FIFA repose sur l’éducation et la prévention.

referee_red.jpg

Malgré l’importance de la lutte contre le dopage, la FIFA s’efforce de respecter la dignité et la vie privée de tous les joueurs devant se soumettre à un contrôle. Pour toutes les décisions relatives à son programme antidopage, l’instance dirigeante s’appuie sur les spécificités du football, les données scientifiques disponibles et l’analyse de statistiques fiables. Elle assume ses responsabilités en faisant respecter des règles de contrôle strictes, en archivant et analysant toutes ses données, ainsi qu’en encourageant le développement de méthodes de dépistage adéquates. De plus, la FIFA s’est établie comme une partenaire fiable de l’AMA dans la protection de la santé des athlètes et la préservation de l’esprit sportif à travers le monde. Cette collaboration revêt à ses yeux une importance toute particulière.

C'est du dopage : Code mondial antidopage 

Le CIO présente le dopage comme suit : « Le dopage est le recours volontaire ou involontaire à des substances ou méthodes interdites selon la Liste des interdictions actuelle de l’AMA ». Depuis 2004, la définition communément acceptée à l’échelle internationale est d’ailleurs celle publiée par l’AMA dans son Code mondial antidopage.